entreprise

Compte courant d’associé : principe et fonctionnement

Tout entrepreneur sait qu’une activité est censée générer des bénéfices. Ces derniers doivent être positifs pour contrebalancer les dépenses de l’activité, pour son fonctionnement. Il est possible, d’anticiper, en mettant en place ce que l’on appelle un compte courant d’associé.

Le compte courant d’associé, qu’est-ce que c’est ?

Même s’il porte le nom de compte, il n’a rien à voir avec un compte bancaire. Il fait partie du passif du bilan de l’entreprise.  Un dirigeant ou un associé ayant au moins 5% du capital peut y mettre une certaine somme d’argent qui va servir au bon fonctionnement de l’activité, au besoin. Cet argent n’est en aucun cas à considérer comme un apport. Il s’agit plutôt d’une sorte de prêt qui doit être remboursé et qui engendre des intérêts. Ces derniers peuvent courir sur toute la durée du prêt ou sur une partie seulement.

Cette ligne comptable doit bien spécifier s’il y a eu des mouvements, dans le compte, que ce soit en crédit (si la personne a remis de l’argent) ou en débit, si l’entreprise a commencé à rembourser le montant du prêt. Toutes les données relatives au compte courant d’associé sont inscrites dans les statuts de l’entreprise. Mais ils peuvent faire l’objet d’une convention qui sera alors signée entre l’entreprise et la personne qui sera dépositaire des fonds.

Quels sont les avantages d’avoir un compte courant d’associé ?

Il arrive que des entreprises connaissent des problèmes temporaires de trésorerie. Avoir un compte courant d’associé permet de faire face à ces difficultés momentanées. Ce compte spécifique peut également servir à développer l’activité de l’entreprise. Si c’est le cas, cela peut avoir été vu en amont de la création, pour figurer dans les statuts.

Ce type d’emprunt coûte moins cher qu’une augmentation de capital ; cette dernière nécessitant une modification des statuts. Il n’est pas nécessaire, en outre, de souscrire une assurance, au contraire d’un prêt bancaire classique. Il est d’ailleurs souvent possible de fixer le taux de ce prêt et les modalités de remboursement, ce qui en fait un emprunt relativement souple. Attention cependant, ce type de compte est réglementé par l’administration fiscale.

Que faire en cas de problème de remboursement de l’argent mis sur le compte courant d’associé ?

L’associé qui a prêté l’argent est tout à fait en droit de récupérer ses fonds quand il le souhaite. Il peut même le faire quand la société est en difficulté financière. C’est pour lui, l’assurance d’être remboursé de la somme engagée, plus les intérêts. Mais, il va sans dire que cela peut déséquilibrer encore davantage, la santé financière de l’entreprise.

Si une clause de blocage n’a pas été prévue dans les statuts de l’entreprise, à cet effet, il sera difficile, voire impossible de solliciter un prêt auprès d’un établissement bancaire ou un organisme de prêt. Par contre, si c’est le cas, l’entrepreneur peut tout à fait prendre conseil auprès d’un organisme financier, pour voir comment il peut régler sa dette. Il pourra alors certainement, s’il est solvable, se voir proposer un crédit, pour pouvoir rembourser rapidement cette créance.

Devis gratuit, rapide et sans engagement

Recherche et comparaison des meilleurs offres

Des garanties sur mesure pour le ou les hommes clés